Quelle est la différence entre l’art-thérapie et un cours d’art ?


Art thérapie / vendredi, avril 20th, 2018

Si vous vous intéressez à l’art-thérapie ou si vous songez à y avoir recours, vous vous demandez peut-être ce qui différencie l’art-thérapie d’un cours d’art. En fait, c’est une question que l’on nous pose régulièrement, c’est pourquoi nous avons voulu partager quelques réflexions à ce sujet ici sur notre blog.

De notre point de vue, voici les principales différences entre l’art-thérapie et un cours d’art :

1.     La relation.

  1. L’art-thérapie implique une relation thérapeutique. Cet élément est au cœur de toute forme de thérapie et c’est ce qui la rend unique par rapport à d’autres types d’activités. Il existe des limites précises et des éléments spécifiques dans une relation thérapeutique. Les thérapeutes de Art as Therapy suivent les directives éthiques établies par la Canadian Art Therapy Association et le College of Registered Psychotherapists de l’Ontario. Seuls les praticiens ayant reçu une formation appropriée peuvent pratiquer l’art-thérapie. Bien que l’art-thérapie implique généralement une création artistique, c’est avant tout une forme de thérapie, semblable à une consultation auprès d’un travailleur social, un psychologue, un médecin ou un psychiatre pratiquant la psychothérapie.

Les relations ne sont pas exclues des cours d’art, mais elles n’impliquent pas la relation intentionnelle thérapeute – patient. Le rôle de l’enseignant est différent du rôle du thérapeute et la relation élève-enseignant a une dynamique très différente de la relation thérapeutique. Les professeurs d’art doivent être qualifiés et compétents dans les domaines qu’ils enseignent, mais ils ne reçoivent pas la même formation que requiert la pratique de l’art-thérapie.

2.     Le lieu.

L’art-thérapie se déroule dans un lieu privé et confidentiel. Cet élément est essentiel, tant pour une thérapie individuelle que de groupe. Cela signifie que ce lieu possède une porte qui peut être fermée ainsi que des fenêtres en verre dépoli ou des rideaux afin de préserver l’intimité. La confidentialité est une donnée capitale si l’on veut créer un lieu protégé où les patients se sentent libres d’exprimer tout ce qui leur vient à esprit. Les patients ont la possibilité de parler de leurs séances d’art-thérapie et de ce qui se passe au cours de ces séances avec qui ils veulent, mais il est important qu’ils bénéficient de l’anonymat et de la confidentialité qu’ils peuvent désirer.

  1. Un cours d’art peut se dérouler dans un espace plus ouvert, qui ne doit pas nécessairement être confidentiel. Un cours d’art peut avoir lieu dans une salle de classe, un atelier, ou au sein d’un centre communautaire. Les parents ou les amis peuvent assister ou participer au cours. Les participants peuvent être des amis ou bien changer d’une semaine à l’autre.

3.     L’objectif principal.

  1. L’objectif principal de l’art-thérapie est l’expression de soi. Le but est d’exprimer ou de communiquer quelque chose, et la création artistique est souvent un moyen d’y parvenir. La finalité étant de s’exprimer, cela influe sur le regard qui est porté sur le matériel et la création artistique elle-même. Vous en saurez davantage en lisant ce qui suit.

L’objectif principal d’un cours d’art est d’apprendre quelque chose ou de découvrir une nouvelle technique. La finalité est généralement de produire quelque chose de spécifique. Les étudiants peuvent reproduire un modèle ou suivre les directives de l’enseignant étape par étape. Cet objectif d’apprentissage et de création d’un objet spécifique influence également le regard que l’on porte sur le matériel et l’œuvre.

4.         Différentes approches et utilisations du matériel artistique.

  1. En art-thérapie, le matériel est considéré comme un outil permettant l’expression de soi. Le thérapeute connaît le matériel créatif en se basant sur une dynamique impliquant divers degrés de contrôle. Par exemple, un crayon est un outil facile à contrôler et requérant une motricité fine. L’aquarelle ou les encres acryliques sont beaucoup plus difficiles à contrôler et exigent plutôt des mouvements plus amples. Elles sont plus adaptées aux feuilles de papier de grand format. Les pastels et la craie se situent à un niveau intermédiaire. En considérant le matériel artistique sous cet angle, l’art-thérapeute peut fournir ou proposer du matériel spécifique en fonction de leur potentiel expressif pour répondre aux objectifs thérapeutiques du patient. En art-thérapie, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise manière d’utiliser le matériel ou de faire quelque chose. Si la consigne est de dessiner un arbre, tout ce que fait le patient est accepté et exploré dans le cadre de la relation thérapeutique.
  2. Dans un cours d’art, le matériel est considéré comme un ensemble d’outils à utiliser de manière spécifique pour accomplir la tâche. Leur utilisation a pour objectif d’obtenir certains effets. Il y a parfois de « bonnes » et de « mauvaises » façons de faire les choses ou d’utiliser le matériel. Il peut y avoir des règles. Souvent, l’accent est mis sur les principes et les éléments de conception. Les élèves apprennent différentes façons de dessiner un arbre, et ils sont censés produire un résultat spécifique.

5.     Différentes approches de l’œuvre créée

  1. En art-thérapie, l’œuvre est considérée comme une extension ou un reflet d’une facette de la personnalité du patient. Elle peut agir comme un miroir, reflétant les pensées ou les émotions du patient. L’accent est mis sur ce que l’œuvre communique pour son créateur et de ce qu’elle révèle à son sujet, pas nécessairement sur ce à quoi cela ressemble ou si cela correspond à ce qui était attendu. Pour le thérapeute et le patient, le processus créatif joue un rôle crucial. Ce processus peut être tout aussi important que l’œuvre produite. Le patient décide de ce que l’œuvre signifie pour lui.
  2. Dans un cours d’art, l’accent porte généralement sur l’œuvre produite. L’objectif est de créer une œuvre d’art. Chaque partie du cours contribue à créer ce produit fini. Souvent, le but est de créer un objet agréable, beau ou intéressant sur le plan visuel. Les élèves peuvent souhaiter exposer leurs créations ou les encadrer. Cela ne veut ne pas dire que l’œuvre réalisée en art-thérapie ne peut pas être belle ou agréable d’un point de vue esthétique ou qu’elle ne peut pas susciter un sentiment de fierté chez son créateur. Simplement, ce n’est pas le but recherché ni ce que l’on peut attendre d’une séance d’art thérapie, alors que c’est souvent la finalité d’un cours d’art.

Ce qu’il faut bien saisir, c’est que l’art-thérapie est une forme de thérapie, contrairement à un cours d’art. Cela ne signifie pas qu’un cours d’art ne peut pas être utile ou même thérapeutique. Toutefois, un thérapeute spécialement formé doit être présent et il doit y avoir une sorte d’entente formelle pour s’engager dans une relation thérapeutique afin que cela puisse être considéré comme une thérapie. L’art-thérapie et les cours d’art peuvent tous deux être sources de bienfaits. Nous vous présentons ici quelques idées sur les bienfaits potentiels des cours d’art, comparés aux bienfaits potentiels d’une séance d’art thérapie.

Voici ce que peuvent vous apporter des cours d’art :

  1. Vous pouvez acquérir de nouveaux savoir-faire, et ainsi peu à peu développer votre confiance en vos compétences. Ceci peut renforcer considérablement l’estime de soi.
  2. Vous pouvez développer des compétences techniques qui peuvent servir pour l’expression de soi via des supports visuels.
  3. Cela peut vous donner l’occasion de rencontrer des gens et de construire des relations avec les autres étudiants de ce cours.
  4. Vous pouvez en apprendre sur vous-même indirectement à travers ce processus.

Voici ce que peut vous apporter l’art-thérapie :

  1. Vous aurez un lieu protégé où exprimer tout ce vous avez à l’esprit.
  2. L’expression personnelle peut donner lieu à un processus cathartique. Vous serez encouragé(e) à exprimer vos émotions et, pour ce faire, vous pourrez utiliser un matériel artistique varié. La création artistique peut être une excellente façon de décharger ou de libérer les émotions.
  3. Vous serez impliqué(e) dans une relation thérapeutique, qui est une relation unique. Le thérapeute jouera un rôle de témoin de votre processus créatif. Le thérapeute peut valider vos expériences et vos émotions, vous amener à réfléchir sur vos émotions et observer l’ensemble du processus avec intérêt et compassion.
  4. La séance d’art-thérapie permet une réflexion et une découverte de soi intentionnelles. Vous pouvez vous sentir plus autonome à mesure que vous apprenez à mieux vous connaître et que vous découvrez comment votre force intérieure peut vous aider à relever les défis et surmonter les obstacles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *